Sant Roma de les Bons

Située au sommet d'un pic rocheux qui domine le village médiéval de les Bons, cette église date de l'an 1164.
La nef est rectangulaire et l'abside en demi-cercle, décorée dans sa partie extérieure avec des arcatures lombardes. La particularité de cette chapelle est la voute de la nef en berceau qui avec ses proportions offre une sensation de profondeur. Le clocher-mur est à double embrasement. La porte est en deux parties : la partie basse avec deux ouvertures latérales soulignées par un linteau en bois la partie haute décorée, posée sur ce linteau qui consiste en un arc en travertin orné de dents de scie. Le porche d'entrée a été ajouté à une époque beaucoup plus récente.
Les peintures murales intérieures, dans l'abside, sont des reproductions des peintures d'origine, réalisées suivant les techniques traditionnelles de l'époque avec mortier de chaux, sable pigments naturel, fonds peints à la fresqua et reprise des détails à la chaux et à la détrempe.

Les peintures originales ont été enlevées dans les années 30 et se trouvent aujourd'hui au Musée d'Art de Catalogne de Barcelone.
Deux périodes se cotoient dans cette décoration :
Les murs de l'abside avec des peintures de l'époque romane datant de la fin du XIIème siècle, d'après l'acte de consécration de l'église. Elles représentent le Christ en majesté, dont seul la partie inférieure est visible, les apôtres, Pierre, Paul, Jacques, ainsi que la Vierge. Elles ont été réalisées par le Maître de Santa Coloma.
Peintures de l'époque gothique, dont l'ensemble de l'église avait été décorée aux environ de 1500. Seule une partie est visible aujourd'hui. Dans l'abside, en plafond, le thème du jugement dernier de l'Apocalypse, ainsi que les représentations symboliques des quatre évangélistes. A gauche de l'entrée, Adam et Eve expulsés du Paradis Terrestre, les Ames du Purgatoire et Saint Pierre. De l'autre côté l'enfer, le jugement dernier et les sept péchés capitaux, enfin au plafond le soleil et la lune.

L'autel est originel de la période romane. On peut remarquer sur sa base des motifs ornementaux de végétaux alternants avec des représentations de personnages ailés.
Le retable, pièce magnifique de style et de conservation doit dater du XVIème siècle. Il est consacré à Sant Roma d'Antioquie, martyr du IIIème siècle et représenté sur la partie supérieure dans différentes pièces séparées par des ornementations en stuc doré. Dans la predelle sont représentés le Christ et plusieurs apôtres.
Nous pouvons également admirer le Christ baroque de l'autel, un coffre et divers autres éléments.
Sources : Vues et textes de Michel Bonnefoy.
16 Décembre 2018 19:34:09
Ecrivez-nous :